1517 Le B.O. N°29 17 JUIL. 2003

Arts appliqués et cultures artistiques - Épreuve facultative Contrôle en cours de formation (CCF)

, par Christiane Doison

1 - Le contrôle en cours de formation (CCF)

L’évaluation repose sur la constitution et la présentation par le candidat d’un dossier permettant aux évaluateurs d’apprécier son parcours et ses résultats.
L’évaluation s’effectue lors de la dernière année de formation, au cours de deux situations successives et complémentaires qui sont de poids égal.
Dans les deux situations, l’évaluation est assurée par l’enseignant d’arts appliqués ayant assuré la formation dans la discipline et dans la mesure du possible, par le partenaire ayant participé à la formation dans l’ensemble optionnel.
Une proposition de note est établie, sur 20 points, qui résulte de l’addition de la note obtenue lors de la première situation d’évaluation et de la note obtenue lors de la deuxième situation d’évaluation.
La note définitive est délivrée par le jury.

Première situation d’évaluation
à mi parcours :notée sur 10 points

Le candidat constitue un dossier de synthèse sur un thème qu’il a choisi.
Ce dossier, réalisé dans le cadre de l’enseignement et dans le temps scolaire comprend :
- d’une part, une étude concernant l’ensemble commun obligatoire du programme et portant sur l’un des trois domaines du design : de "produit", de "communication", d’espace et d’environnement" ;
- d’autre part, une étude concernant l’ensemble optionnel et portant sur l’une des quatre options.
Les deux parties du dossier peuvent être mises en relation.
.Limité à 10 feuillets au format A4, le dossier est composé :
- d’une recherche documentaire (textes, photographies, références, etc...) ;
- de productions issues des observations personnelles du candidat (croquis, photographies, images numériques, etc.) et de textes brefs.
.L’évaluation prend en compte :
- la collecte, le choix, le classement et la hiérarchisation de l’information qui doivent être méthodiques ;
- l’exploration de la documentation qui doit être sélective et analytique.

Deuxième situation d’évaluation
en fin de formation : notée sur 10 points

En s’appuyant sur le dossier de synthèse réalisé précédemment, le candidat poursuit l’étude dans les mêmes conditions par des recherches personnelles (esquisses, documents visuels rendant compte d’un projet de réalisation) traitant d’une question limitée, définie en accord avec le professeur d’arts appliqués, et éventuellement, avec le partenaire de l’ensemble
optionnel.
Cette partie est limitée à 5 feuillets au format A3 maximum.
Le dossier ainsi complété est présenté oralement par le candidat aux évaluateurs au cours d’un entretien d’une durée maximale de l0 minutes.
.L’évaluation s’appuie sur les critères fournis par les référentiels. Elle vérifie notamment :
- que l’expérimentation est ouverte et que diverses pistes sont explorées ;
- que la proposition est formellement satisfaisante et qu’elle correspond à un cahier des charges limité ;
- que les choix sont justifiés ;
- que la présentation est claire, exprimée dans un langage correct et précis, utilisant le vocabulaire technique approprié.

2 - Épreuve ponctuelle - 1 heure 30

Le sujet est composé d’un ensemble de documents visuels, assorti de consignes précises.
Dans une première phase, le candidat produit une analyse écrite et graphique de la documentation fournie.
En s’appuyant sur cette analyse, le candidat produit ensuite une réalisation bidimensionnelle simple, située dans le champ des arts appliqués mis en relation avec l’un des quatre domaines de l’ensemble optionnel, au choix du candidat.
L’évaluation s’appuie sur les critères fournis par les référentiels. Elle vérifie notamment :
- que l’exploration de la documentation est sélective, analytique et graphiquement expressive ;
- que l’expérimentation est ouverte et que diverses pistes sont explorées ;
- que la proposition est formellement satisfaisante et qu’elle correspond au cahier des charges.