Eileen Gray

Eileen Gray, créatrice singulière des années 30 est mise à l’honneur au Centre Pompidou. Tantôt perçue comme une décoratrice d’intérieur, tantôt comme une créatrice d’avant-garde, son parcours et sa production en font une personnalité singulière alliant tous les aspects de la création (mobilier, laque, peinture, textile ou architecture). Un temps oublié, sa production revient sur le devant de la scène, à la faveur d’une vente des collections de Jacques Doucet. Sa clientèle essentiellement constituée de riches collectionneurs, artistes, couturiers ou financiers ; lui offre l’opportunité de créer des pièces d’exceptions tout en trouvant un équilibre subtil entre tradition et modernité. Figure incontournable du modernisme, elle s’engage en 1926 dans la conception de la villa E1027 en collaboration avec l’architecte roumain Jaen Badovici. Construite en béton et ouverte sur l’extérieur, cette villa est la témoignage d’une grande sensibilité moderne, caractéristique du travail d’Eileen Gray. Créatrice insatiable, Eileen Gray travaille tout au long de sa vie avec une indépendance d’esprit qui la pousse davantage à répondre à ses propres désirs qu’à suivre les dogmes de la modernité.