Etats de sièges

, par François Dugny

L’exposition présente une étonnante sélection de chaises, de sièges et de fauteuils qui, sans avoir l’ambition de retracer l’histoire du siège confronte les pièces du passé avec des choix d’avant-garde à travers leurs usages, leurs esthétiques, leurs décors, leurs matériaux, leurs concepteurs qu’ils soient artistes, menuisiers, architectes ou designers.

De la chaise percée du XVIIe au fauteuil Richard III de Philippe Starck, du siège du martyre de St Quentin au fauteuil de Niki de Saint-Phalle, le château est envahi par plus de 100 sièges du plus majestueux au plus simple et au plus trivial.

Certains sièges de l’exposition ont été créés spécialement par les élèves de l’EREA de Sannois, tandis que le lycée professionnel Le Corbusier de Cormeilles-en-Parisis a restauré le Chronoscaphe. Ce siège avait été construit à partir des dessins d’Edgar P. Jacobs pour l’album Le Piège diabolique qui se déroule à La Roche-Guyon.

Voir en ligne : château de La Roche-Guyon